Kidnappeurs de Veaux

Le veau est un sous-produit de l’industrie laitière. Compte tenu que la vache doit porter un veau pour produire du lait, celle-ci donne naissance à plusieurs veaux dans sa vie.

Le bébé est arraché à sa mère bien souvent dans les 48h suivant sa venue au monde. Cette brusque séparation occasionne un traumatisme important autant pour la mère que pour le veau, qui passeront les jours suivants à  »chercher et appeler » l’autre. Leurs besoins ne sont pas comblés. Un travailleur d’abattoir racontait que lorsque les veux arrivent sur les lieux de la saignée, il n’est pas rare que l’un d’eux tente de téter le doigt de son bourreau. Autant de privation dans la vie d’un si jeune animal fend le cœur.

JMcArthur_DairyVealFarm_-9823

Les veaux femelles seront transformés en vaches laitières comme leur mère. Les petits mâles quant à eux, seront engraissés durant 14 à 16 semaines avant de finir à l’abattoir.

Bien peu de gens connaissent ces faits… Je me demande s’ils consommeraient autant de produits laitiers s’ils le savaient!

Les veaux de boucherie sont  logés de 3 façons différentes : en stalles, en logettes ou en enclos de groupe.

LES STALLES DE BOIS

Les veaux logés dans des stalles de bois sont tellement à l’étroit qu’ils ne disposent que de l’espace pour faire un pas en avant. Ce confinement monstrueux permet une plus grande tendreté de la viande pour le consommateur. Dans ces gîtes de l’enfer, les veaux ne peuvent ni s’étendre, ni se retourner. Ils n’ont pas l’occasion de socialiser, sont isolés et plongés la plupart du temps dans l’obscurité. Ils vivent un profond désarroi et une privation continue, attendant seulement le jour où la mort les délivrera de leur cauchemar.

LES LOGETTES

En forme de petits igloos, ces logettes permettent parfois un accès réduit à l’extérieur mais cela n’est pas toujours le cas. Le veau est enchainé à cette structure mais elle ne permet aucunement l’interaction avec les autres veaux. Le manque de stimulation et de contacts sociaux provoquent une profonde frustration chez l’animal.

LES ENCLOS DE GROUPE

Probablement le logement le moins pire pour le bébé animal, l’enclos de groupe permet une interaction avec les autres mais ne permet aucun accès à l’extérieur. La lumière y est également souvent absente.

On kidnappe son bébé

Dès qu’on l’enlève à sa mère, le veau est transporté dans un camion vers des encans à bestiaux. Le transport lui occasionne un stress supplémentaire. Il n’arrive bien souvent pas à bien tenir sur ses pattes ce qui rend impatients les transporteurs qui n’hésitent pas à faire usage du bâton électrique. Ils auront à faire un deuxième voyage lorsqu’ils seront assez vieux pour être abattus. Ils passeront jusqu’à 18 heures sans eau ni nourriture avant d’arriver sur les lieux de leur mort.

Cet animal qui aime gambader dans les champs, brouter l’herbe, rester avec sa mère et sociabiliser ne peut remplir aucun de ses besoins fondamentaux ce qui occasionne chez lui, du jour premier au jour dernier, un stress et une douleur considérable.

Et la maman?

vache

Les vaches laitières ont probablement la vie la plus misérable qui soit. Elles sont utilisées comme machine à lait sur 4 pattes. Elles sont inséminées à répétition et de façon artificielle jusqu’à ce qu’elles atteignent l’âge de 3 ou 4 ans. Le lait qui devait ultimement être réservé à son petit est plutôt destiné aux humains.

Au Québec, 92% des vaches laitières logent dans des étables, attachées dans des stalles si étroites qu’elles ne peuvent même pas se retourner.*

Les vaches qui se font enlever leur veau souffrent énormément. Elles peuvent appeler leur petit durant des jours tellement cette épreuve est traumatisante pour elles.

Leur triste existence se terminera à l’abattoir, où elles seront transformées la plupart du temps en viande hachée.

 

Cette petite histoire démontre à quel point les vaches sont des animaux sensibles et intelligents:

http://blog.l214.com/2013/02/28/le-choix-de-sophie-d-une-vache-laitiere

 

La séparation déchirante d’un veau avec sa mère

Image courtesy of Jo-Anne McArthur / WeAnimals.org

* Source: Vache à lait dix mythes de l’industrie laitière/ Élise Desaulniers

Comments
  1. 3 années ago
    • 3 années ago
    • 3 années ago
      • 3 années ago
  2. 3 années ago
    • 3 années ago
    • 3 années ago
      • 3 années ago
  3. 4 semaines ago
    • 4 semaines ago

Répondre à mike Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Lire les articles précédents :
singes effrayés
LE PROBLÈME DE FOND SUR LA QUESTION DU BIEN-ÊTRE ANIMAL

En regardant des images dignes des pires films d'horreur de tous les temps "version animaux'', on ressent un profond mépris...

Fermer